Rencontres et partages

Inscription à la News Letter

pour vivre nos actualités

La poésie, surtout la poésie contemporaine représente une part minuscule du marché du livre.

Les poètes semblent aujourd’hui absents, comme oubliés du monde réel ... leurs ainés sont multiples, Hugo, Apollinaire, Baudelaire, Rimbaud, Aragon, Eluard, Verhaeren ... et bien d'autres qui ont ouvert la voie d'engagements, de luttes, d'espoirs de témoignages, de rêves et d'espérances en l'Homme comme en la Société, aux sentiments ...

 

Les nouveaux poètes nous ne les trouvons peu dans les médias, la presse les oublie ... Et pourtant, les poètes existent, mais se font discrets, même s'ils sont de temps en temps présents dans les réseaux sociaux. Alors cette page leur est destinée, vous est destinée à vous chers poètes.

Ouvrons donc avec espoir et conviction cette page à la découverte de merveilleux talents ...

 

Né en 1950, Jan a passé toute son enfance jusqu'à l'adolescence dans la région dunkerquoise. Amoureux du Westhoek de ses paysages du plat pays de Brel, il garde au fond du cœur la nostalgie de son enfance. 

Dès l’adolescence, nourri de ces images et bercé par les histoires de Flandre dans lesquelles se mêlent la religion et le paganisme païen, Jan commence à écrire des poésies mettant en exergue sa Norditude. Poète de l’amour, de l’amitié de la famille il nous délivre des vers, plutôt classiques, qui sont de véritables chants à la vie.

Que celle-ci soit douce ou dramatique, qu’elle soit sombre ou multi-couleur, Jan sait voir en sa force l’avenir d’un renouveau salvateur. 

Jos est née en 1959.

Elle a grandi entre Meuse et Moselle. Etablie depuis plus de 30 ans à Bruxelles, elle partage ses passions de la musique et de la photographie. 

Jos, se promène dans Bruxelles et découvre des endroits, des monuments, des maisons et leurs détails d’architecture, des parterres fleuris, des graffitis ou des scènes de vie que seul son œil exercé sait voir. Son “écriture“ urbaine est comme une poésie qui se déroule tel un pantoun malais, mais à l’infini ; sa dernière photo ne sera pas la première.

Ces merveilles, vous sont proposées dans un partage joyeux, tel un dictionnaire amoureux de sa ville d’adoption