Poème choisi
Retour Actualités

Crépuscule du matin

 

Le manteau de la nuit

encore accroché aux étoiles,

j’avance le long des dunes

assombries comme la mer,

esseulé sur la plage attentif

aux sons qui m’enveloppent,

 

Les vagues roulant sur l’estran,

le chant murmure du vent,

les cris des oiseaux qui s’envolent

à mes pas qui les chassent,

le bruit lointain de la ville

qui doucement s’anime.

 

L’horizon se réveille,

les dunes se changent,

aux couleurs de l’aurore,

magique métamorphose

de l’espace qui grandit,

au jour qui se lève.

 

20220605